Déchirée, la droite française se raccroche au radeau des législatives

«Ce n’est pas la droite et le centre qui ont perdu, c’est François Fillon qui a perdu» © Photo News
«Ce n’est pas la droite et le centre qui ont perdu, c’est François Fillon qui a perdu» © Photo News

Alors qu’elle s’imaginait déjà, il y a trois mois à peine, au second tour de la présidentielle, la droite s’est réveillée bonne troisième. Avec la gueule de bois. Une défaite encore plus frustrante pour Les Républicains que pour la gauche, l’échec d’un homme ayant mis en péril tout le parti. Qui se trouve obligé d’urgemment clarifier sa ligne politique et se trouver un leader. «  Ce n’est pas la droite et le centre qui ont perdu, c’est François Fillon qui a perdu  », a lâché Eric Woerth.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct