La procédure de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen lancée

© Reuters
© Reuters

Le Parlement européen a lancé ce mercredi le processus de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, à la demande de la justice française. Elle est soupçonnée d’utilisation frauduleuse des fonds européens, dans l’affaire des emplois fictifs de certains de ses collaborateurs, qui travaillaient en réalité pour le parti Front national en France.

Afin de poursuivre son enquête, la justice française désire que l’immunité de la candidate à l’élection présidentielle soit levée. Cette demande a été « transmise à la commission des affaires juridiques du Parlement européen, chargée de ces questions », a déclaré Antonio Tajani, président du Parlement européen, à l’ouverture de la séance.

Il est rare qu’une demande de levée d’immunité soit rejetée mais l’analyse des dossiers prend entre trois et six mois. L’examen de la demande de la justice française ne devrait pas commencer avant le mois de juin. Une décision n’est donc pas attendue avant l’automne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct