Contrairement à son père, Ivanka Trump veut débattre de l’accueil des réfugiés syriens

© Reporters/Photoshot
© Reporters/Photoshot

Ivanka Trump, fille et conseillère du président américain Donald Trump, estime que l’accueil des réfugiés syriens aux États-Unis mérite d’être débattu. Elle se démarque ainsi des idées de son père, qui, pour rappel, a signé un décret migratoire (bloqué pour l’heure par la justice), interdisant l’entrée aux États-Unis pendant trois mois aux ressortissants de six pays à majorité musulmane, dont la Syrie.

Durant la campagne électorale, Donald Trump a régulièrement promis, au nom de la lutte contre le terrorisme, la fermeture des frontières américaines aux réfugiés fuyant la guerre en Syrie.

« Nous devons nous rassembler et la résoudre »

Dans un entretien réalisé depuis Berlin et diffusé mercredi matin sur NBC, elle a déclaré que nous sommes « face à une crise humanitaire mondiale, que nous devons nous rassembler et la résoudre ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct