Zazie dans le métro Le trop-plein visuel nous déconnecte des personnages

<span>Zazie dans le métro</span> Le trop-plein visuel nous déconnecte des personnages

L’intrigue pourrait tenir sur un ticket de RER. Fraîchement débarquée de sa province, Zazie rêve de prendre le métro parisien. Pas de chance, celui-ci est en grève. Déçue, la petite fille va arpenter la ville autrement. Si ce n’est pas par les tunnels du Métropolitain, ce sera par d’autres chemins souterrains, à travers un Paris interlope, dessiné par les fréquentations de son oncle travesti. Officiellement gardien de nuit, Gabriel s’avère être en fait danseuse de charme.

Peu d’aventures spectaculaires rythmeront la virée parisienne de Zazie mais ce sont les rencontres, et surtout le jeu sur les mots, qui tissent ce récit initiatique. « Qu’est-ce que c’est un hormosessuel ? », demande Zazie. « C’est un homme qui met des bloudjinnzes », lui répond la femme de Gabriel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+