Jour de grève au Brésil

© Reuters.
© Reuters.

Aucun péril à traverser l’autoroute qui dessert la zone portuaire de Rio de Janeiro. L’accès à celle-ci était en effet complètement bloqué par des manifestants opposés, notamment, à la proposition de réforme complète de la sécurité sociale portée par le président Michel Temer. Cette action faisait partie de l’ensemble d’actions menées par les syndicats brésiliens.

Le même jour, des statistiques économiques annonçaient un nouveau taux record pour le chômage : 13,7 % en mars contre 13,2 % fin février, soit désormais 14,2 millions de chômeurs recensés.

Le Brésil traverse la pire récession de son histoire et le gouvernement tente de passer une série de réformes pour dynamiser l’économie, notamment pour repousser l’âge de départ à la retraite et flexibiliser les contrats de travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct