Emmanuel Macron, multiple et insaisissable

Emmanuel Macron, multiple et insaisissable

Qui ? Ce 26 août 2014, quand l’Elysée dégaine le nom du nouveau ministre de l’Économie, les Français sont alors nombreux à se poser cette question. Les initiés connaissent bien sûr celui qui souffle à l’oreille de François Hollande depuis sa campagne pour la présidentielle de 2012. Le jeune trentenaire s’était mis tôt dans la roue de celui que l’on surnommait encore avec mépris « Monsieur 3 % » du temps où le Château semblait plutôt promis à Dominique Strauss-Kahn.

On prêtait même une certaine influence à l’effronté. N’était-il pas celui qui s’était offusqué quand François Hollande, en toute fin de campagne, avait dégainé sa taxe à 75 % sur les plus hauts revenus pour piéger Jean-Luc Mélenchon dans la dernière ligne droite ? «  Mais c’est Cuba sans le soleil ! », s’était exclamé Macron dans une formule qui a forgé sa légende.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct