Les déboires de Trump et son «contrat des 100 jours»

Piégé par ses promesses de Gettysburg, Donald Trump doit désormais leur donner corps.
Piégé par ses promesses de Gettysburg, Donald Trump doit désormais leur donner corps. - EPA

Qu’avait-il dans la tête, le candidat Trump, ce 22 octobre 2016, dans la plaine sanglante de Gettysburg ? En déclamant un ambitieux plan d’action pour ses cent premiers jours à la Maison-Blanche, en annonçant un «  contrat  » avec l’Amérique et 100 lois en succession rapide, y croyait-il seulement une seconde ? Pensait-il vraiment que ce serait «  facile  »  ? S’imaginait-il réellement siéger un jour derrière le Bureau ovale ? Presque tous les sondages le donnaient (mauvais) perdant, les démocrates, les experts, et même son propre camp, les élus républicains se détournant en masse de lui après la divulgation de ses propos sexistes dans un enregistrement audio de 2005.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct