Le profilage prédictif s’étend à toute la police

Le Behaviour Detection permet aux policiers de repérer, dans un lieu public,
les comportements «
déviants
». © pierre-yves thienpont.
Le Behaviour Detection permet aux policiers de repérer, dans un lieu public, les comportements « déviants ». © pierre-yves thienpont. - pierre-yves thienpont.

En novembre dernier, le gouvernement fédéral dévoilait son nouveau plan de sécurité pour Zaventem. Huit mois après les attentats, les tentes de préscreening plantées devant le hall des départs allaient enfin s’envoler pour faire place à plus de technologie et de moyens humains. Dans la foulée, on apprenait qu’un tiers de la police aéroportuaire avait reçu la formation « BDO ».

BDO pour Behaviour Detection Officer : trois lettres qui en disent finalement peu sur cette technique de profilage – que des pays confrontés au terrorisme comme les États-Unis ou Israël ont intégrée depuis belle lurette dans de leur arsenal sécuritaire – à laquelle près de 200 policiers belges sont aujourd’hui formés. Une soixantaine de formateurs certifiés sont aussi habilités à dispenser cette discipline.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct