Paris vend ses «cadenas d’amour»

© AFP
© AFP

En juin 2015, la mairie de Paris décidait de mettre fin à l’accrochage par des amoureux de cadenas aux grilles des ponts enjambant la Seine. Des centaines de milliers de ces cadenas furent ôtés. Environ 45 tonnes de métal furent ainsi récupérées sur le pont des Arts, et 20 autres sur le pont de l’Archevêché, à proximité de Notre-Dame.

Le samedi 13 mai, quinze grilles portant des centaines de ces cadenas (pesant jusqu’à une demi-tonne) et 150 grappes de cadenas seront mises en vente par la ville de Paris. Les lots seront exposés à partir du 10 mai au Crédit municipal de Paris. Les profits de la vente iront à trois associations venant en aide aux réfugiés, l’Armée du Salut, Solipam et Emmaüs.

La Mairie de Paris avait décidé de délester ses ponts pour des raisons de sécurité et de risque de dégradation du patrimoine. Les grilles du pont des Arts s’étaient, à l’époque, affaissées sous le poids des décorations amoureuses.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct