Climat: Trump à deux doigts de quitter l’accord de Paris

Trump et, à sa gauche, son «
ministre de l’Environnement
», Scott Pruitt, fervent opposant à l’accord de Paris. © AFP
Trump et, à sa gauche, son « ministre de l’Environnement », Scott Pruitt, fervent opposant à l’accord de Paris. © AFP - afp.

Se retirera, se retirera pas ? Depuis un peu plus de 100 jours, les Etats-Unis et le monde s’interrogent : le président américain va-t-il décider de dénoncer l’accord mondial sur le climat – le traité de Paris ? On sait que Donald Trump ne porte en haute estime ni les constats scientifiques sur le réchauffement climatique (« un canular » inventé par les Chinois pour nuire à l’économie américaine, disait-il), ni les mesures politiques qui devraient en découler, ni les Nations unies… Assez de raisons pour justifier un retrait de ce premier accord contraignant signé par son pays à la « COP21 », en décembre 2015. En campagne, le candidat Trump avait annoncé qu’il se retirerait de Paris. L’intéressé a indiqué il y a quelques jours qu’il prendrait « une grande décision » d’ici la mi-mai.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct