Choisir la démocratie, toujours!

©AFP
©AFP

Les Français auront le choix ce dimanche entre un vote pour la démocratie ou un vote pour l’extrême droite.

C’est cette équation qui définit d’abord et avant tout le scrutin qui doit livrer le nom du futur président de ce grand pays, crucial sur l’échiquier européen.

A ceux qui estimaient ces derniers jours qu’il s’agissait plutôt de choisir entre la peste et le choléra – entre une extrémiste de droite et l’extrémiste d’un capitalisme dont les dévoiements nourriraient les Marine Le Pen de ce monde –, il a été jugé utile de rappeler le refus, dans les années 30, du KPD communiste allemand de s’associer aux socialistes. Ils avaient estimé que le prétendu combat contre le fascisme tentait de détourner l’attention de la lutte contre le capitalisme financier, qu’ils jugeaient prioritaire. Avec le résultat que l’on sait.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct