N-VA, CD&V et Open VLD contre un référendum turc sur la peine de mort

© Dominique Duchesnes - Le Soir
© Dominique Duchesnes - Le Soir

Les partis flamands de la majorité fédérale, la N-VA, le CD&V et l’Open Vld ne souhaitent pas que les Turcs de Belgique puissent participer à un éventuel référendum en Turquie sur le rétablissement de la peine de mort, indiquent les journaux du groupe Mediahuis.

« Un référendum sur le rétablissement de la peine de mort va à l’encontre de tout ce que nous défendons », souligne le CD&V. « Nous devons donc utiliser tous les moyens juridiques disponibles pour empêcher un tel référendum en Belgique ». La N-VA et l’Open Vld partagent le même avis.

Des arguments logistiques et sécuritaires pourraient être avancés pour interdire la tenue d’un tel scrutin. M. Erdogan a affirmé à plusieurs reprises qu’il prévoyait de laisser le peuple turc décider si la peine de mort devait être réintroduite en Turquie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct