La Maison de l’histoire européenne: un musée où il manque un gros «détail»

Un spectaculaire arbre alphabétique déroule des branches de citations à tous les étages du MHE. © J.Kz.
Un spectaculaire arbre alphabétique déroule des branches de citations à tous les étages du MHE. © J.Kz.

Les Bruxellois ne devraient pas bouder leur plaisir, c’est un beau nouveau musée qui ouvre ses portes au public ce samedi : la Maison de l’histoire européenne ou MHE, logée au Parc Léopold dans le bâtiment Eastman (l’ancien Institut dentaire), magnifiquement rénové et rehaussé de trois nouveaux étages couronnés de verre. Après le Parlementarium, qui décrit le fonctionnement institutionnel de l’UE, c’est le second espace muséal créé et entièrement financé, à hauteur de près de 55 millions d’euros, par le Parlement européen (PE). N’en déplaise aux grincheux, comme ce journaliste britannique s’interrogeant sur l’opportunité de pareille dépense – la N-VA a publié un communiqué de protestation du même ordre – et auquel le président du PE Antonio Tajani a répliqué que « l’argent n’est jamais gaspillé quand on l’investit dans la culture et l’éducation ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct