Malgré 25 secondes de trop, Kipchoge ouvre une nouvelle ère... (vidéo)

Malgré 25 secondes de trop, Kipchoge ouvre une nouvelle ère... (vidéo)

Si le champion olympique du marathon a bénéficié de conditions particulières et d’une technologie d’avant-garde, qui empêchent l’homologation de la performance par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), il a néanmoins retranché 152 secondes au record du monde de Dennis Kimetto.

«Peut-être la prochaine fois... Mais je peux désormais dire qu’il est possible pour un humain de courir en dessous des deux heures», a déclaré Kipchoge, maillot rouge et short noir, qui s’est affalé sur la ligne d’arrivée avant de se relever rapidement.

Son compatriote avait établi sa marque planétaire le 28 septembre 2014 à Berlin, où l’épreuve est roulante.

Le défi technologique et l’imposante opération marketing imaginés par l’équipementier américain Nike visaient à optimiser un ensemble de conditions et d’éléments (aérodynamique, météo, nutrition...).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct