Charles Michel ne «tolérera pas» le référendum turc sur la peine de mort en Belgique

Charles Michel ne «tolérera pas» le référendum turc sur la peine de mort en Belgique

La Belgique n’a pas l’intention d’autoriser les Turcs de Belgique à participer au référendum que la Turquie pourrait organiser sur le rétablissement de la peine de mort sur son sol.

«  Je ne le tolérerai pas ! », a assuré samedi le Premier ministre Charles Michel interrogé par la RTBF. «  Il s’agit d’un sujet inacceptable à mes yeux  ».

Charles Michel a indiqué que la Belgique étudierait les «  possibilités juridiques  » pour empêcher l’organisation de pareille consultation sur le sol belge.

Samedi matin, les partis flamands de la majorité fédérale, la N-VA, le CD&V et l’Open Vld avaient déjà annoncé de concert ne pas souhaiter que les Turcs de Belgique participent à ce référendum.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct