Au moins 80 lycéennes de Chibok libérées des mains de Boko Haram

Au moins 80 lycéennes de Chibok ont été libérées des mains de Boko Haram samedi, après plus de trois ans de captivité aux mains du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, ont indiqué un ministre, des sources de sécurité et le père de deux filles.

«Je peux confirmer qu’elles ont été libérées», a déclaré un ministre à l’AFP sous couvert de l’anonymat, tandis qu’une source militaire a affirmé qu’«au moins 80 jeunes filles de Chibok» ont été amenées à Banki (nord-est du Nigeria). Enoch Mark, père de deux jeunes filles enlevées, a dit avoir été informé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct