Après la gifle, la «transformation» pour le Front national

© EPA
© EPA

U ne divine surprise est possible  », avait-elle martelé. Pari raté pour Marine Le Pen. En plébiscitant Emmanuel Macron avec 65,8 % des voix, les électeurs français ont décidé de ne pas faire entrer l’extrême droite à l’Elysée. Une défaite attendue et qui semblait déjà intégrée par le parti depuis plusieurs jours. En saluant un résultat «  historique et massif  » – le Front national bat son record de voix – Marine Le Pen a annoncé son prochain objectif. Un renouvellement «  en profondeur  » du parti, les législatives en ligne de mire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct