Une ex-ministre témoigne sur l’ingérence russe dans la présidentielle américaine

Une ex-ministre témoigne sur l’ingérence russe dans la présidentielle américaine

Une ancienne ministre américaine a confirmé lundi, devant une commission parlementaire enquêtant sur l’ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine, avoir averti la Maison Blanche du risque d’un «  chantage  » de Moscou sur le premier directeur à la sécurité nationale.

«  Nous pensions que le général (Michael) Flynn était compromis vis-à-vis des Russes  », a déclaré l’ancienne ministre de la Justice par intérim Sally Yates, devant la commission de la justice du Sénat, dans le cadre d’une enquête qualifiée lundi soir par Donald Trump de «  mascarade  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct