En Corée du Sud aussi, une présidentielle sous le sceau du changement

En tête des sondages, le candidat progressiste Moon Jae-in a toutes les chances de l’emporter. © Jung Yeon-Je/ AFP.
En tête des sondages, le candidat progressiste Moon Jae-in a toutes les chances de l’emporter. © Jung Yeon-Je/ AFP.

Ce mardi 9 mai, les Sud-Coréens doivent élire leur prochain président, deux mois après la destitution de la présidente Park Geun-hye emportée par un scandale de corruption. Un scrutin à un seul tour : celui qui obtient le plus de voix gagne même s’il n’a pas la majorité, et il entre en fonction immédiatement.

Quels sont les principaux candidats ?

Le grand favori, crédité de 42 % des voix, est Moon Jae-in, du Parti démocrate. Ancien militant pro-démocratie à l’époque des dictatures militaires, il a fait à l’époque plusieurs séjours en prison. Cet avocat avait ensuite choisi de défendre les droits humains. Il s’était déjà présenté en 2012 face à Mme Park, et avait échoué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct