Trump limoge le directeur du FBI, qui enquêtait sur ses accointances russes

Donald Trump et James Comey © Reuters
Donald Trump et James Comey © Reuters

New York

Donald Trump n’en faisait pas mystère : il voulait se débarrasser tôt ou tard de ce James Comey, directeur du FBI coupable selon lui d’avoir « sauvé la vie » de Hillary Clinton en l’absolvant le 5 juillet 2016 des soupçons pesant sur elle à propos de la gestion de la crise de Benghazi (Libye) en 2012. Comey avait beau avoir rouvert l’enquête sur Clinton le 28 octobre suivant, jouant un rôle incontestable dans la défaite de cette dernière, le 8 novembre, il n’avait guère la faveur du camp républicain. Après son élection surprise, le milliardaire new-yorkais avait dû se laisser convaincre de maintenir à son poste ce magistrat respecté pour son intégrité, et nommé par Barack Obama en 2013 pour 10 ans à la tête du Bureau. Et encore murmurait-il volontiers son intention de démettre « n’importe quand » Comey de ses fonctions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct