Le service minimum à la sauce Bellot ne passe pas

François Bellot. © Photo News
François Bellot. © Photo News

On le sait, la mise en place d’un service minimum en cas de grève dans les chemins de fer figurait au programme du gouvernement Michel. Direction et syndicats avaient jusqu’à la fin décembre 2016 pour s’entendre sur les modalités de sa mise en œuvre. Mais d’accord, il n’y a pas eu. La balle est donc revenue dans le camp du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), à charge pour lui d’élaborer son propre projet de loi. Un texte quasiment abouti, auxquels nos confrères de L’Echo et de La Dernière Heure ont eu accès. Sachant que le ministre se donne visiblement encore quelques semaines pour le fignoler avant de le déposer sur la table du gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct