Le monde politique flamand s’oppose à la fin des cadeaux de fête des mères

© PhotoNews
© PhotoNews

La secrétaire d’Etat à l’égalité des chances, Zuhal Demir, a eu des mots très durs à l’égard de la décision prise par une école francophone de ne plus demander à ses jeunes élève de fabriquer des cadeaux pour les fêtes des pères et des mères. La ministre flamande de l’Enseignement, Hilde Crevits, a appelé quant à elle à fêter les parents.

«Avons-nous complètement renoncé à l’intégration? Ce n’est pas une expression de respect mais de lâcheté», a lancé sur twitter Mme Demir, quoiqu’elle n’exerce aucune compétence sur l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles. La secrétaire d’Etat ne précise pas, par ailleurs, quelle catégorie de population serait le cas échéant ménagée par cette initiative.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct