Lune de miel avortée pour Macron et Bayrou

Bayrou et Macron. © Reuters
Bayrou et Macron. © Reuters

Oubliées les poignées de main chaleureuses, les tapes dans le dos et les promesses murmurées dans un restaurant jouxtant le Palais de Tokyo. Le patron du Modem est (très) remonté… et le fait savoir. François Bayrou n’a pas apprécié l’annonce en grande pompe ce jeudi des investitures du secrétaire général de La République en marche (LREM) pour les législatives. Sur 428 candidats aux élections législatives de juin, une petite vingtaine sont des députés sortants socialistes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en France