Esclavagisme: les princesses d’Abu Dhabi se disent innocentes

L’un des deux victimes ( à droite) présentes au procès. © Belga
L’un des deux victimes ( à droite) présentes au procès. © Belga - D.Waem/Belga

L’auditeur du travail Henri Funck a requis vendredi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, des peines de 18 mois de prison (avec sursis éventuel) et des amendes pour un montant total de 1.897.500 euros à l’encontre des huit princesses d’Abu Dhabi, la princesse Sheikha Hamda Alnehavan, 64 ans, veuve du cheik Muhammed bin Khalid Alnehvah et ses sept filles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct