Le fédéral sort son plan pour améliorer le sort des abeilles

De plus en plus d’études scientifiques montrent le rôle indispensable des abeilles, domestiques et sauvages, dans la pollinisation. Mais elles pointent également leur grande fragilité. © HorizonFeatures.
De plus en plus d’études scientifiques montrent le rôle indispensable des abeilles, domestiques et sauvages, dans la pollinisation. Mais elles pointent également leur grande fragilité. © HorizonFeatures. - HorizonFeatures.

Les abeilles sont des auxiliaires indispensables à la pollinisation. Cela fait un moment que leur sort inquiète. « Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant », relève-t-on au Centre français de la recherche scientifique (CNRS). Dans le même temps, la production de miel dans l’Hexagone a ainsi été divisée par deux. Un peu partout, les études se sont multipliées montrant l’importance de l’abeille, mais en même temps sa grande fragilité. Et parallèlement, de nombreuses initiatives visent à encourager la préservation de l’espèce, à améliorer son habitat et à réduire les pressions auxquelles il est soumis, notamment celle des pesticides. Via les ministres de l’Environnement (Marie-Christine Marghem, MR) et de l’Agriculture (Willy Borsus, MR), le gouvernement fédéral va y apporter son écot et a rédigé un « plan Abeilles 2017-2019 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct