Macron, une lueur d’espoir dans le ciel des droits de l’homme

©PhotoNews
©PhotoNews

Dimanche soir, lorsque le nom du candidat d’En Marche ! est apparu sur les écrans de télévision, les tweets diffusés par les « droits-de-l’hommistes » n’ont laissé aucun doute sur leur « parti pris ». «  Macron a vaincu de manière décisive, en défendant des valeurs de liberté et en refusant de copier l’extrême droite  », a réagi Kenneth Roth, le directeur de Human Rights Watch.

«  Nous sommes soulagés, a déclaré Dimitris Christopoulos, président de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme), en prévenant toutefois que «  sans s’attaquer à ce qui le nourrit, l’accident fasciste avec lequel la France flirte depuis 15 ans restera un risque  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Opinions