Macron, tout sauf un révolutionnaire ?

Emmanuel Macron a pris le pouvoir en France. Une révolution ? © EPA
Emmanuel Macron a pris le pouvoir en France. Une révolution ? © EPA

Les modérés, par définition, sont révoltés par les excès : les excès d’injustice ou d’oppression, mais aussi les excès de mauvaise gouvernance, d’endettements, de déficits publics, de divisions nationales… Et, donc, confrontés à des excès, s’ils sont vraiment des modérés, parce qu’ils sont modérés, ils deviennent objectivement révolutionnaires.

Ce constat est moins paradoxal qu’il n’y paraît. En effet, les révolutionnaires proclamés sont repérés, étiquetés, ils font peur et, en conséquence, les conservateurs prennent toutes les mesures pour les isoler et éviter qu’ils ne sévissent. Des modérés, en revanche, on ne se méfie pas, ils rassurent, on ne les repère généralement pas, c’est pourquoi, quand ils se fâchent et rompent les ponts avec les conservateurs, ils fédèrent beaucoup plus de monde autour d’eux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct