Sécurité: quel agent sous l’uniforme?

© Belga Image.
© Belga Image.

Le projet de loi sur la sécurité privée devrait être soumis au vote ce mercredi en commission Intérieur. La nouvelle disposition, qui remplacera la loi Tobback du 10 avril 1990, élargit les compétences du personnel de la sécurité privée et du gardiennage et redéfinit le cadre d’un secteur qui, souligne le texte, «  s’est considérablement professionnalisé ». Il est vrai qu’en 25 ans, les métiers de la sécurité se sont considérablement développés et ne se limitent plus du tout au transport de fonds et à la surveillance des centres commerciaux. Certaines dérives sont aussi apparues : faux indépendants, « bénévoles » non qualifiés, profils non conformes avec les exigences de la profession. En 2016, 120 plaintes ont été déposées à l’encontre des sociétés de gardiennage. Pour 69 en 2014. Le projet de loi, sur ce point, resserre les boulons.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct