Le cinéma d’auteur à l’honneur à Cannes

© Reuters.
© Reuters.

Cannes

Se réinventer. Voilà ce qui anime entre joie et désespoir, drôlerie et mélancolie, les personnages du nouveau film d’Arnaud Desplechin. C’est ce qui a peut-être incité Thierry Frémaux, délégué général du Festival, à mettre Les fantômes d’Ismaël en ouverture de cette édition anniversaire. Choix gonflé, juste glamour pour la montée des marches avec Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg et Mathieu Amalric en tête d’affiche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct