Chelsea Manning, l’informatrice de WikiLeaks, publie la première photo d’elle libre

Chelsea Manning, l’informatrice de WikiLeaks, publie la première photo d’elle libre

Chelsea Manning, entrée en prison en tant qu’homme, alors prénommée Bradley, est ressortie libre mercredi en tant que femme, sept ans après avoir révélé, via WikiLeaks, les bavures militaires américaines. La soldate entame désormais un parcours judiciaire et identitaire, tournée vers l’avenir.

L’ancienne informatrice de WikiLeaks «  a été libérée du pénitencier de Fort Leavenworth  », aux confins du Kansas et du Missouri, a affirmé mercredi une porte-parole de l’armée américaine.

Heureuse de commencer sa nouvelle vie, Chelsea Manning a publié jeudi sur ses comptes Twitter et Instagram plusieurs photos de sa vie de femme libre, et notamment un portrait d’elle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct