Législatives: ce que révèlent les circonscriptions sans candidat «marcheur»

Après une campagne hors du commun qui a actée la défaite des deux grands partis majoritaires - le Parti socialiste et Les Républicains -, Emmanuel Macron semble être en passe de remporter son pari. © PhotoPQR
Après une campagne hors du commun qui a actée la défaite des deux grands partis majoritaires - le Parti socialiste et Les Républicains -, Emmanuel Macron semble être en passe de remporter son pari. © PhotoPQR

Périlleux exercice que celui auquel se sont pliés Emmanuel Macron et son équipe pour tenter de remporter la bataille des législatives. En investissant 526 candidats, la formation politique soutenant le nouveau président laisse 51 circonscriptions sans candidat étiqueté La République en marche. Des absences assumées, – puisque la date limite de dépôt des candidatures a été atteinte ce vendredi à 18 heures –, qui en disent long sur la stratégie du leader centriste pour asseoir sa légitimité et remporter ce troisième round présidentiel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct