Le voyage de Donald Trump: un périple aux allures de parcours d’obstacles

© Reuters
© Reuters

Quitter Washington, ce «  marigot  » honni mais décidément impossible à assécher, et dont les eaux stagnantes cachent tant de pièges meurtriers : Donald Trump a décollé vendredi après-midi pour l’Arabie saoudite, première étape d’un périple de huit jours aux allures de parcours d’obstacles, et autant de chausse-trappes à Riyad, Jérusalem, Rome, Bruxelles et Taormina, en Sicile.

Que craindre cependant des émirs saoudiens, des dirigeants israéliens, palestiniens, européens, du Pape de l’église romaine et des têtes d’affiche du G7, quand on a réussi à survivre aux coups bas des parlementaires républicains et démocrates, à la colère de milliers de manifestants, au harcèlement du FBI, des juges, des médias «  bidons et menteurs  » ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct