La Méditerranée toujours plus mortelle

La route italienne est très dangereuse ; près de 1.300 personnes y ont déjà perdu la vie en 2017.
La route italienne est très dangereuse ; près de 1.300 personnes y ont déjà perdu la vie en 2017. - Reuters.

Pas moins de 5.000 migrants ont été secourus en tout juste deux jours en Méditerranée, avant d’être débarqués sur les côtes italiennes ce week-end. L’occasion pour les bateaux qui sont intervenus de se faire peur, une nouvelle fois, face aux proportions délirantes de personnes à secourir.

C’est que les chiffres en baisse des arrivées de migrants par la Méditerranée sont un fameux trompe-l’œil. Car si les flux des traversées de la Turquie vers la Grèce sont quasi taris, ils ne cessent d’augmenter entre la Libye et l’Italie, dépassant les 50.000 ce week-end contre moins de 35.000 l’an passé. Or cette route de « Méditerranée centrale » et de loin la plus dangereuse. Plus de 1.300 personnes ont déjà perdu la vie en 2017.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct