Comment Trump pousse Israël à reprendre les négociations avec l’Autorité palestinienne

Donald Trump et Binyamin Netanyahou. © EPA
Donald Trump et Binyamin Netanyahou. © EPA

Depuis Jérusalem

Donald Trump a fait l’histoire en étant, lundi, le premier président américain à se rendre au mur des Lamentations, le principal lieu saint juif situé dans la partie arabe de Jérusalem conquise par Israël en 1967.

Certes, l’hôte de marque de l’Etat hébreu et ses proches ont présenté cette étape de leur tournée comme une « visite privée » mais personne n’est dupe puisque les rabbins chargés de les guider et de leur expliquer la signification des lieux sont des fonctionnaires israéliens.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct