L’explosive méthode de Macron pour faire adopter sa loi travail

Le président Macron a noué le dialogue avec les partenaires sociaux, mardi à l’Elysée - ici, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez.
Le président Macron a noué le dialogue avec les partenaires sociaux, mardi à l’Elysée - ici, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. - Reuters.

J e ne crois pas une seule seconde aux cent jours et à la réforme par ordonnances.  » On pourrait donner la paternité de la formule aux syndicats français, bien remontés contre la future réforme du code du travail. Il n’en est rien. Cette phrase, c’est Emmanuel Macron lui-même qui l’a prononcée en novembre 2016. Sacré rétropédalage de la part du président français qui a entamé ce mardi, dans un ballet très classique, les discussions avec les organisations syndicales et patronales. Et qui compte engager cette réforme explosive (lire ci-contre) par le biais d’ordonnances. L’objectif avancé par le gouvernement d’Edouard Philippe : l’efficacité. «  C’est une réforme majeure. […] On ne s’engagera pas dans une réforme aussi puissante sans une phase de discussion avec les partenaires sociaux et le Parlement. Mais une fois que la discussion aura eu lieu, il faudra aller vite. On ne peut pas attendre deux ans pour achever cet exercice

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct