Un voyage présidentiel, ça ne s'improvise pas

Le convoi qui accompagne Donald Trump s’étend sur plusieurs centaines de mètres. Il est amené des Etats-Unis par une trentaine d’avions. ©EPA
Le convoi qui accompagne Donald Trump s’étend sur plusieurs centaines de mètres. Il est amené des Etats-Unis par une trentaine d’avions. ©EPA - epa.

Donald Trump n’aime pas les voyages. Il aime dormir dans son lit, plutôt que dans les palaces-hôtels internationaux voire à bord d’Air Force One, et se méfie de la «  nourriture locale  ». Que dire, dans ces conditions, du périple de neuf jours entamé vendredi 19 mai, qui emmènera le président américain dans cinq pays, deux sommets et trois lieux saints ? Une épreuve pour un milliardaire de 74 ans, qui a bien tenté de réduire la durée de cette expédition en Europe et au Moyen-Orient, pour se voir opposer un «  non  » ferme et définitif de ses collaborateurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct