Merkel ne peut plus compter sur les autres, encore moins sur Trump

© Reuters
© Reuters

« L’époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue. C’est mon expérience des derniers jours. Nous, Européens, devons prendre notre destin en main », déclarait Angela Merkel lors d’un meeting ce dimanche à Munich. Quelle mouche l’a donc piqué ?

L’encre des communiqués de presse lénifiants à la sortie du G7 n’était pas encore sèche qu’à sa manière, plutôt directe, la chancelière allemande martelait une nouvelle fois cette évidence : entre Trump et les autres, il y a un vrai mur. Ce sommet du G7 entre pays parmi les plus riches du monde a servi à mettre le pied à l’étrier à Macron – ça, c’est le côté sympa – et surtout à montrer que l’unité entre eux s’était brisée face à l’isolement de Donald Trump, notamment sur la question du réchauffement climatique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct