Millionaire Sciencing

<span>Millionaire</span> Sciencing

A 39 ans, Tim Vanhamel n’a rien perdu de sa créativité, se dit-on à l’écoute de cet album qui impressionne d’emblée par son groove. Un groove assez diabolique, qu’il chante même en français (« L’homme sans corps », intrigant) ou en duo sur une ballade au beat synthétique (« Silent river », avec la Canadienne Clara Klein – jolie voix caressante – croisée près du studio costaricain où a été mis en boîte ce Sciencing). « Under a bamboo moon », c’est presque du Ennio Morricone qui se serait mis au funk dans la station spatiale. Ou, pour « Wastelands », au rock seventies.

Que d’atmosphère donc sur ce disque, même s’il s’offre encore ici ou là un solo de gratte bien acéré (« Love has eyes », « Guru’s feet » dans un genre plus vicelard). Top !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct