Perquisition au siège français de Volkswagen

Le siège français de Volkswagen a été perquisitionné vendredi, à Villers-Cotterêts (nord), dans le cadre de l’enquête sur les moteurs diesel truqués du constructeur automobile allemand, a indiqué une source judiciaire qui confirmait une information du Journal du Dimanche.

Les enquêteurs se sont également rendus dans des locaux de Volkswagen à Roissy, dans la banlieue nord de Paris. De la documentation et du matériel informatique ont été saisis.

Comme dans d’autres pays, la justice française a lancé début octobre une enquête, ouverte pour «tromperie aggravée», sur le scandale Volkswagen, accusé d’avoir installé sur ses moteurs diesel un logiciel destiné à fausser les tests antipollution afin de faire passer ses voitures pour plus vertes qu’elles ne sont.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct