Tunisie: fermeture d’hôtels en série après les attentats jihadistes

Au moins 70 hôtels en Tunisie ont dû fermer provisoirement leurs portes depuis septembre et «d’autres vont suivre», en raison de deux attaques jihadistes meurtrières ayant durement affecté le secteur touristique qui représente près de 10% du PIB national, a affirmé dimanche un responsable.

«La situation est très morose. Les taux d’occupation ne dépassent pas 20%» de la capacité hôtelière du pays, a déclaré à la radio privée Mosaïque FM le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, Radhouane Ben Salah. «70 hôtels ont dû fermer leurs portes depuis septembre en raison du manque de clientèle et d’autres vont suivre», a-t-il prévenu.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct