Le Pentagone affirme avoir tué le chef du groupe Khorasan lors d’une frappe en Syrie

Le chef du groupe dit Khorasan, Sanafi al-Nasr, a été tué lors d’une frappe aérienne de la coalition antijihadistes dirigée par les Etats-Unis jeudi dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé le Pentagone dimanche.

Cette frappe «a coûté la vie à Abdul Mohsen Abdullah Ibrahim al-Sharikh, aussi connu sous le nom de Sanafi al-Nasr, citoyen saoudien et numéro 1 du réseau de combattants issus d’Al-Qaïda parfois appelé “groupe Khorasan”», a précisé le porte-parole du Pentagone Peter Cook dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct