Législatives: dans le Finistère, l’affaire Ferrand est à peine un embarras

Richard Ferrand navigue vers les 11 et 18 juin plutôt tranquillement.
Richard Ferrand navigue vers les 11 et 18 juin plutôt tranquillement. - AFP

Depuis le Finistère

J e ne pense pas que l’affaire Ferrand va changer quoi ce soit. Les gens sont déçus, mais ici ils sont fidèles. J’en parlais encore avec mes vieux parents hier et ils vont tout de même voter pour lui !  » François tient un tabac journaux dans le cœur de Plougastel. Cette grande commune du Finistère fait face à Brest dans la rade du même nom. Nous sommes dans le Finistère, à l’extrémité de cette Bretagne où viennent mouiller les bateaux de l’armée française dans le deuxième port militaire de France. C’est dans cette 6e circonscription du Finistère que Richard Ferrand, nouveau ministre de la Cohésion des territoires, se présente pour un deuxième mandat de député. Un mandat dont dépendra son avenir ministériel. Cet homme fort du dispositif Macron essuie une tempête depuis les révélations du Canard enchaîné, mais il semble tenir bon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en France