«Le télétravail, c’est redevenir maître de ses journées»

Christophe Boelaert © Le Soir/Sylvain Piraux
Christophe Boelaert © Le Soir/Sylvain Piraux

Ce matin, la chemise restera dans son placard. A peine sorti de sa douche, Christophe Boelaert mange son petit-déjeuner et installe son ordinateur sur la table. Il est 8 h 30, sa journée de travail vient de débuter. Il y a une demi-heure, il sortait de son lit. Une situation inimaginable sans le home-working. « C’est un gain de temps énorme. Déjà au niveau des transports, puisque je passe environ une heure vingt par jour dans le bus et dans le métro. Mais aussi par rapport à la préparation de ma journée. Finie, la précipitation pour se rendre au boulot. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct