Bruxelles: de troublantes mesures de pollution

Des masques apposés sur des statues, dont le Manneken-Pis, pour un message clair: «Laissez respirer Bruxelles». © Reporters
Des masques apposés sur des statues, dont le Manneken-Pis, pour un message clair: «Laissez respirer Bruxelles». © Reporters

C’est un boulet que n’a pas fini de traîner Bruxelles. Dans ses récentes recommandations sur le plan national de réforme, le Conseil des ministres européens pointait de manière inhabituelle les « sérieux problèmes de pollution » dont souffre la Belgique. La Région bruxelloise n’est pas la seule visée, mais on sait qu’elle est dans le collimateur.

En septembre dernier, cinq Bruxellois soutenus par ClientEarth, une organisation non gouvernementale européenne installée dans la capitale et spécialisée dans les matières environnementales, ont déposé plainte contre le gouvernement bruxellois en exigeant des mesures plus ambitieuses contre la pollution de l’air et plus particulièrement le dioxyde d’azote, nocif pour la santé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct