Pourquoi les jeunes ont-ils boycotté les législatives françaises?

Des bureaux d’abstention «
comme démarche citoyenne
» avaient été spécialement ouverts un peu partout en France - ici dans l’Ain - lors de l’élection présidentielle.
Des bureaux d’abstention « comme démarche citoyenne » avaient été spécialement ouverts un peu partout en France - ici dans l’Ain - lors de l’élection présidentielle. - MAXPPP.

Plus d’un électeur inscrit sur deux (51,29 %) a boudé ostensiblement les urnes ce dimanche. Soit plus de 24 millions sur les 47 millions d’inscrits. Un non-vote qui est davantage le fait des jeunes et des milieux populaires.

Les chiffres communiqués par l’institut de sondage Ipsos parlent d’eux-mêmes : l’abstention a été deux fois plus importante chez les jeunes électeurs (63 % chez les 18-24 ans) que chez les plus âgés (35 % chez les plus de 60 ans). Un désintérêt flagrant pour ce scrutin qui produit des chiffres vertigineux depuis 2007 : après le sacre de Nicolas Sarkozy un jeune sur deux n’était pas allé voter. Depuis, l’abstention n’a cessé de croître chez les plus jeunes électeurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct