Pourquoi les jeunes ont-ils boycotté les législatives françaises?

Des bureaux d’abstention «
comme démarche citoyenne
» avaient été spécialement ouverts un peu partout en France - ici dans l’Ain - lors de l’élection présidentielle.
Des bureaux d’abstention « comme démarche citoyenne » avaient été spécialement ouverts un peu partout en France - ici dans l’Ain - lors de l’élection présidentielle. - MAXPPP.

Plus d’un électeur inscrit sur deux (51,29 %) a boudé ostensiblement les urnes ce dimanche. Soit plus de 24 millions sur les 47 millions d’inscrits. Un non-vote qui est davantage le fait des jeunes et des milieux populaires.

Les chiffres communiqués par l’institut de sondage Ipsos parlent d’eux-mêmes : l’abstention a été deux fois plus importante chez les jeunes électeurs (63 % chez les 18-24 ans) que chez les plus âgés (35 % chez les plus de 60 ans). Un désintérêt flagrant pour ce scrutin qui produit des chiffres vertigineux depuis 2007 : après le sacre de Nicolas Sarkozy un jeune sur deux n’était pas allé voter. Depuis, l’abstention n’a cessé de croître chez les plus jeunes électeurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct