Étranges comptes et décomptes à la Cour des comptes

Douze fonctionnaires du haut de la pyramide qui se partagent les 29 mandats disponibles dans 23 organismes publics. © Le Soir/Sylvain Piraux
Douze fonctionnaires du haut de la pyramide qui se partagent les 29 mandats disponibles dans 23 organismes publics. © Le Soir/Sylvain Piraux

Chargée de s’assurer de la bonne utilisation des deniers publics, la Cour des comptes désigne aussi, parmi ses 12 membres, ceux qui veilleront à la bonne tenue de la comptabilité de certains organismes publics (RTBF, bpost, Belcontrol, SNCB, Société wallonne de Logement, etc). Avec cette singularité que les hauts fonctionnaires ainsi désignés se font – confortablement – rétribuer à titre personnel. Et que l’essentiel du boulot est abattu par les auditeurs de l’institution, payés, eux, sur la cassette publique. Les compléments de salaires dont bénéficient les 12 conseillers sont tout à fait légaux mais leur justification éthique est plus fragile.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct