Points APE : syndicats divisés, ministre déterminé

Edition numérique des abonnés

Le 25 juin dernier, FGTB et CSC mobilisaient plusieurs milliers de personnes dans les rues de Namur pour dénoncer les contours de la réforme des aides à l’emploi APE orchestrée par le ministre Pierre-Yves Jeholet (MR). Travailleurs et employeurs avaient contribué à attirer l’attention sur un dispositif de subventionnement qui fournit de l’emploi à 60.000 personnes en Wallonie à travers plus de 4.000 entreprises, dans le monde associatif ou parmi les pouvoirs locaux.

Une canicule et des vacances plus tard, la belle unité syndicale a vécu. La CSC a réuni ses troupes ce mercredi pour une action symbolique devant le cabinet du ministre de l’Emploi. La FGTB a choisi d’organiser une nouvelle manifestation ce jeudi dans les rues de la capitale wallonne. Thierry Bodson, le secrétaire régional de la FGTB wallonne, reconnaît au syndicat chrétien le droit de ne pas mener d’action commune, mais il déplore que celui-ci court-circuite le défilé en mobilisant ses troupes à la veille de la manifestation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct