Commission d'enquête Lumumba: la faute établie Bruxelles n'a pas explicitement ordonné l'élimination Lumumba La commission remet sa copieLa pyramide des responsabilités

Commission d'enquête Lumumba: la faute établie Bruxelles n'a pas explicitement ordonné l'élimination COLETTE BRAECKMAN

Jusque tard dans la nuit, les membres de la Commission Lumumba ont débattu du document final, chargé d'établir et de qualifier les responsabilités de la Belgique dans l'assassinat de Patrice Lumumba, survenu au Katanga le 17 janvier 1960.

Les commissaires souhaitaient aboutir à un consensus aussi large que possible et de fait, seuls la VU et le Vlaams Blok, qui auraient souhaité un texte plus dur encore à l'égard du Palais, se sont opposés à la synthèse proposée. C'est à un difficile équilibre à la belge que les commissaires sont finalement parvenus.

Un texte très clair, très ferme dans sa relation des événements et des nombreux dysfonctionnements du système de décision, mais bien plus elliptique lorsqu'il s'agit de définir les responsabilités belges de l'époque: elles sont morales, plus que politiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct