Fil info

Vincent van Gogh, un suicide dû à une intoxication au gaz

Vincent van Gogh a souffert de délires après avoir inhalé régulièrement du gaz, ce qui l’a mené au suicide, selon le chimiste René van Slooten samedi dans le journal néerlandais AD.

Le chimiste a récemment découvert que Van Gogh avait fait installer un éclairage artificiel dans son habitation d’Arles dans le sud de la France afin de pouvoir travailler tard sur ses œuvres. Les gaz d’éclairage, en contact avec différents métaux lourds tels que le mercure et le plomb, ont provoqué chez le peintre des maux de tête et des évanouissements, jusqu’à le mener à la dépression et enfin au suicide.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct