Fil info

«Un accident nucléaire majeur aura lieu en Europe»…

Une déclaration choc faite le 3 mars dernier au quotidien Libération par le président de l’ASN, l’Autorité française de sûreté nucléaire. De la part de Pierre-Franck Chevet, gendarme en chef de l’atome en France – pays majeur dans le nucléaire mondial –, cette déclaration sur la quasi-certitude d’un accident nucléaire n’a rien d’anodin. Il n’est d’ailleurs pas seul à le penser. Dans les couloirs des rencontres internationales d’experts et régulateurs, cette opinion commence à être évoquée, en tout cas à plus haute voix qu’avant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct